Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Rechercher

/ / /

 

 

 

matin de juin:
 un désir, un chemin
pour aller plus loin


aube de juin
odeur de foin coupé 
chemin fumant 

 

chemin flou...
dans le soleil de midi

les marcheurs flottent



virage devant
 tant d’êtres vivants
derrière


Maneru


du matin au soir
je suis le bruit de mes pas
et les tiens


brume de juin...
 j’attends avec le soleil
sa levée
 

le chemin
venant tout droit de l’horizon…
y retournant
 

si flou si loin
pour y entrer
il faut marcher longtemps



aube blanche
- empruntant pour un instant
la voie lactée



elle se tait
silence total
dans la catédral
(Puente la Reina)


refuge Puente la Reina
vent du soir:
 les chaussettes et les polos
vers l’ouest
(Puente la Reina)


sans son sourire
la pèlerine endormie
rêve


Fromista
de mon lit
l’église de Fromista…
en vrai


un pas puis un pas
la Mexicaine aux tongs
et aux ampoules
(Los Arcos)

fin du repas
- il refait le monde…
dans l’autre sens


fin du repas
- la bouteille vide
le fait sourire


petit déjeuner :
l’odeur puis la  vision
des genets


droite en plein soleil
tout habillée de sombre...
 l’ombre




seul sur la meseta
champs de blés et rêves 
à perte de vue



te croyant loin
je me retourne
tu es si proche
(partout)


départ à l’aube
- deux petites japonaises
aux rires éloquents
(Hospital del Orbigo)



petit matin
- on se retrouve ce soir
ou jamais

croix d'Astorga
cote de Mostélarés
en haut du col
regarder la descente
puis la montée


pieds nus sur tout le chemin
- aux chevilles deux grelots -
(O Cebrero)



ascension du Cebreiro
- dans un champ
des porcs courent



au Cebreiro:
des coquilles St Jacques vides
plein le distributeur



seule avec sa flûte
jouant pour moi
sans le savoir
(Najarin)




Viloria de Rioja
cimetière en fleurs
- heureux d'être encore
du bon coté


gouttes de lumière...
 premières prisonnières
 des toiles 



séchoir du gîte:
 des chaussettes de marche
un slip en dentelles
(Triacastella)



seule en chemin
elle relate l’instant
au dictaphone
(Castromaior)



  photos au flash:
 les ampoules de ses pieds
transportées par le portable
(Hospital del Orbigo)



vue du duvet :
l’Allemande en string
veut déjà allumer
(Triacastella)


Camino


chemin de rêve
 ne pas se pencher au-dehors...
risque d’éveil



aube dans les blés :
- « ça pourrait être pire »
- « que du bonheur »
(Azofra)



apprivoise ta solitude
dit le sage
entouré de sa cour
(Astorga)



domine ta souffrance
dit le sage
à qui on ne demande rien
(Astorga)



ola pérégrinos
buen viaje buen camino
- dame en noir
(Najera)

 


Castrojériz (petit mur rose...)


Ah! San Bol


avant Calzadilla de la Cueza


avant Hopital San Nicolas

après San juan de Ortéga


fleurs du camino
au bord des blés hybrides
quelques fleurs sauvages...
en souvenir


granit de Galice
le même qu’au Puy
  chemin monolithique 


les ponchos accélèrent
les vaches broutent
...orage en Galice



forêt d’eucalyptus:
sur l’écran
l'absence du principal




chemin de Galice
- la fin de plus en plus proche -
ralentir le pas 



arrivée sans paroles...
 juste les yeux
et les lèvres


DSCN0876.jpg (86859 octets)
la catédral
- dernières flèches jaunes -
ah...
 

mêmes odeurs
- blanc sec piments et Serrano -
mêmes goûts


place animée
- l’image des mesetas nues
à la place



devant la catédral
tous les nouveaux
tête levée bouche bée

ma main comme dans la grotte de Niaux

séparés par la foule
le grand pèlerin
et la colonne



encantando
de s’être connu dix jours
- adios



à l’arrivée
- il ’ communie
qu’avec son portable



à l’arrivée
- la pèlerine seule
serre son bâton


(Santiago)


devant la colonne
les touristes photographient
l’émotion



dans les confessionnaux
les curés jeunes éclairés…
pas les autres


pas de pluie 
- juste à la fin un peu de bruine 
dans les yeux

DSCN0868.jpg (104572 octets)

arrivée à St Jacques
le jour de ses 50 ans
- nuit de juin



les yeux ouverts 
rêvant de Santiago
à St Jacques



 dans le bus la Suédoise
crie de joie, montre du doigt :
              IKEA !
(vrai bien-sûr!)

Ultréia !


dans le bus la Suédoise
au loin
les blés mûrs
DSCN0569.jpg (96542 octets)


soir de juin
- le soleil se couche
après moi


soir de juin
- arrivé depuis deux jours…
le bruit de mes pas





Partager cette page

Repost 0
Published by