Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Rechercher

/ / /

robe d’été
les jambes s’évadent
les cuisses suivent


soleil de juillet
le blanc éblouissant
du décolleté


de plus en plus chaud
les jambes sortent des shorts
de plus en plus courts


robe d’été
les hommes en pantalons
rêvent de l’être


le jean serré
enrobe l’été
la robe le libère



nuit du 21 Juin
la plus courte de l’année
sa robe d’été


 

Qui peut dire
où vont les robes d’été
quand il est passé



robes d’été
elles en disent plus long
que les shorts

 

tout le monde sue
les robes d’été
sont sans dessous


 

robe de printemps

on voit déjà l’été
en coup de vent

 


vent d'été
les robes se soulèvent
les pantalons aussi

la jeune femme
encore plus femme
robe d’été



avant de vieillir
elle met une robe
d’été d’avant


 

vent de printemps
une robe s’envole
oubliant son rôle

 

 

mistral mesuré
la robe se soulève
juste aux dessous

 

 

robe d’été
que nous vaut le plaisir
de ce décolleté



printemps précoce 
sa robe à fleurs ouverte
à deux boutons


plus de laine
plutôt des bagues et des colliers
- robes d’été

  

Montpellier
ses monuments ses musées
ses robes d’été



quelle chaleur !
c’est l’heure des robes à fleur
de peau 



robe d’été
les bras les jambes le dos
en vacances


coup de soleil
la robe échancrée donne
un coup de main



belle de jour
la robe d’été
s’ouvre la nuit

 

     robe légère
  le vent soulève
    ses cheveux


bronzée en robe
============ les barres blanches taboues
  des bretelles



jupe d’été
même pas la peine
de l’ôter



robe légère
à chaque pas le soleil
la fend



 

printemps arabe  
 une robe d’été croise 
deux Burqas noires

 

mère et fille
l’une en robe légère
l’autre la soupesant


dans sa robe
on voit ses seins nus
c’est étudié pour


première chaleur
parfum de femme 
redécouverte 


sa robe vichy rose
déjà belle sans elle


jupe légère
rêvant de dessous et de vent
 derrière  


 la robe 
 volant sur son vélo 
 découvrant la selle 




passage piétonne:
stop au feu vert

priorité aux robes d’été



robe d’été
prendre l’air puis du plaisir
puis du désir


vent d’été
la culotte adaptée
à la robe


son vœu le plus chair
se réincarner
en robe d’été


robe d’été
pour le plaisir des jambes
rien que pour lui

femme
la douceur de l’être
robe d’été

soleil obscurité
être ou ne pas être
en robe d’été


renaissance...
on devient femme
en robe d’été
 

cet hiver
elle n’a pas tout dit :
robe d’été


les seins des statues
sans saisons au musée
robes d’été
 

 

  robe rouge relevée
 les coquelicots aussi
 en robe des champs


                           jardin secret
                 cachant les jeunes pousses
                         la robe à fleurs




couleur lait fraise
son coup de soleil
au décolleté


couleur lavande
retrouver l’odeur
dans la robe en fleur


 

rose pale
un à un les boutons
de la robe à fleurs

 

       entr'ouverte
la robe à fleurs cueillies
         par le vent


fin de l'été
les fleurs des robes
jamais fanées 

 


P1090709s.jpg

robe d’été:
gloire à qui l’a inventée !

l’été était né

P1090710s-copie-1.jpg

 
vent de printemps
deux robes à fleurs
remontantes 


                                       vent sur la plage
                                       si la dame nue
                                       avait une robe…

 

vent sur le pont...

la dame tient son chapeau
pas sa robe

 robe et vent d’été     
tout a déjà été         
      inventé ?!                

 


vent froid sur la place
plus de feuilles aux arbres
ni de robes aux filles 


Vent soudain
le décolleté de sa robe
passe au second plan
 

dans la vitrine
sur la robe de mariée
son reflet 
 

rose pale
un à un les boutons
de la robe à fleurs

 

    robe d'été:
                les premières raccourcissent
      l'hiver 



gazon d'hiver
des robes à fleurs
ouvertes au soleil


printemps en ville :
des robes à fleurs
des champs de vision


printemps incertain
ses jambes trop longues
ou sa jupe trop courte 

 

robe et vent de printemps
dans les yeux l'envie de voler

 

   

robe de printemps
retrouver la sensation
d'être une fille

la douceur
d'être un garçon

l'air plus léger
le vent sur la peau

 

la robe à fleurs
assise sur l’herbe
   odeur de foin
        
        
        la robe à fleurs              
   au dessus des jambes…
            ikebana        
      
soleil en face
le cœur de la robe à fleurs
en transparence    

 

 

Religion
Sur sa robe noire osée

Que de regards posés

 

beaujolais nouveau
la robe rouge
de la jeune caviste 


la robe d'été
le vent de la mer
la moule 




soir d'été
des filles en robe sur l'herbe
buvant du vin blanc

 

Mistral violent
les robes d'été jouent
à cache cache

P1070464s


robe d’été
où vont les jambes des filles
après

 ...

 


 

Pour celles (et ceux ?!) qui se formaliseraient de ces « obsessions » en série (ces délires :-)), c’est un jeu, un peu (beaucoup !) pour rire : le senryû, initialement, est un amusement :
"un petit texte satyrique et comique*". 

D’ailleurs, à de rares exceptions près, comment peut-on « faire de la poésie » en étant sérieux !
On n’est pas sérieux quand on fait de la poésie…  même après 17 ans, même et surtout en écrivant des haïku en français !

Comique vous dis-je !

Comédia ! Comediante !

*Voir l’introduction de Jean Cholley aux « Haïku érotiques » Editions Piquier

 

Partager cette page

Repost 0
Published by