Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 20:12

Lien

 


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 17:58

Homage à Tojo!!

JAPON. Provocations pour l'anniversaire de la capitulation (nouvel obs.)

 

Aujourd'hui, je pars
Sans souci de ma vie,
Bouclier de l'empereur

(haïku très populaire chez les soldats japonais 
de la guerre du Pacifique... ça nous change des grenouilles!)

 


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 11:34

karen_black.jpg


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 09:32


fin du chemin
arriver à Saint Jacques

le plus lentement possible 

 

Déjà publié en 2010   

+
s’ouvre le chemin
de la vie et de la mort
matin d’été

 +  
 

Il n’y a qu’une seule psalmodie
C’est la monotonie
Le chemin l’accompagne


prêtes à voler
les pierres du chemin
attendent mes pas


du matin au soir
je suis le bruit de mes pas
et les autres

  

sur le chemin
pas à pas
 jour après jour

faire l’amour...

 

DSCN5799s-copie-1 

     

P1060412s

 

Sur le chemin
J'ai retrouvé
Des sourires
A partager


sur le chemin
la colonne de fourmis
va dans l'autre sens


Refait encore une fois le Camino (la dernière!?). Cette fois en VTT.

Beaucoup (trop!?) de monde, espagnol bien sûr mais aussi allemand et pas mal de coréens.
Depuis 5 ans le "marché" du Camino s'est adapté: nouvelles infrastructures (auberges, restos, aménagements "paysagers"…) et logistiques (portage des sacs, arrêts de bus plus nombreux (!) et taxis qui font la navette…), la vraie vie donc. A part ça, en y mettant un peu du sien et de la sienne, la magie fonctionne toujours: quoi de plus fascinant que la quête et (ou) la migration quelle qu'en soit la raison (nous sommes tous, plus ou moins (!!), des boémiens, des nomades sédentarisés).


Aussi beaux en automne qu'au printemps; aussi dur (si on le fait vraiment) quelle que soit la saison; aussi émouvant quel que soit le sexe, l'âge ou la motivation du départ.


Buen Camino...

 

 

P1060589s.jpg

 

 

 

P1060408s.jpg

 

  P1060444s.jpg

  Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue,
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irais loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la natureheureux comme avec une femme.

Arthur Rimbaud, 1870.

 

 

P1060438ss.jpg

 

 


 

P1060453s.jpg

  Chacun la porte...
De la métaphore à la (méta) physique

 


 

Castrojeriz sur le chemin de St Jacques

 Le beau chemin, le cher chemin, 
inoubliable ami, promesse immense.

(1999)


 

P1060417s.jpg

  

soleil levant
des ombres en silence
s'entrechoquent

 

 

montée du Cébreiro
écouter le rossignol
et son cœur


si long le chemin
si grand le bonheur

 


menu pèlerin:
rêve et vin à volonté

 

 

petit matin
des pochtrons cherchent des poux
aux pèlerines


Apparition
La madone aux collants fluo
précède la procession

Les sphères parfaites
épures de ses fesses

 

 

P1060485s-copie-1.jpg 

 


 

 

San Bol (après Burgos)
P1060411s.jpg

 

 

DSCN0671-1-.jpg

San Bol Printemps 2005

 

 

 

DSCN5804s.jpg

  faisant de la source son âme
sommeille  
le bois de San Bol
(Selon Bashô)

 

 

DSCN5802s.jpg

 

sanbol-20copier-1-.jpg

 

 

assise4_2_.gif

 

 

les épouvantails
tournés vers le chemin
comme un seul homme

 immobiles
les épouvantails fascinent
les pèlerins

P1060442s.jpgdans la vigne
jouant à se faire peur
les épouvantails

un chant d’oiseau :
pas si épouvantables
les épouvantails


trop de pèlerins
ils ne regardent plus
les épouvantails

soleil brulant
personne sur le chemin
juste eux

vendanges mortelles
pour les épouvantails

 


 

 

P1060439s.jpg

     P1060448s.jpg

 

 

P1060431s

    P1060601s.jpg

 

 

 

P1060505s.jpg

  avant l'arrivée
certains allongent le pas
d'autres pas

 

 

chemin en septembre
partir dans l'univers sel
et poivre

   dans le gite
les faux pèlerins
 ne ronflent pas

  

vers la fin
des pèlerins aux petits sacs
et gros bâtons

 

 

  assise4_2_.gif

 

 

 

P1060509s.jpg

 

 sur le chemin
beaucoup de vierges
anciennes

 

 


 

 

 

 P1060553s.jpg

 

foule à l'arrivée
les vrais pèlerins ont la marque
des chaussettes



arrivée

en cadeau une boule
dans la gorge

 

 

 


un cycliste chauve se cache
pour pleurer

 


arrivée

 un couple s'embrasse
comme au début

 

 

P1060566s

 

  de retour…
mes pneus pleins
de l'air du chemin

 

 


 

 

 de retour
le vélo garde sa poussière
du camino

DSCN5814s.jpg 

 

 

 

Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 10:13

      Pour info, je viens de faire un livre compilant certains de mes haïkus ou tercets en relation avec les saisons de l'année et de la vie.

 

pinpara.jpg

 De l’impression première à l’impression partagée :
 l
e haïku, fenêtre entr’ouverte sur un petit fait naturel.


  Le reflet du pin parasol de la couverture
 symbolise la vision du moment haïku :
 l’image flottante saisie dans le miroir est éternelle 
car unique mais éphémère puisqu’un oiseau, un nuage,
un souffle de vent la transforme à jamais.
 Le défi de l’auteur (du haïjin) est d’essayer de traduire
cet instantané, celui du lecteur est de s’approprier
cette vision offerte et de l’interpréter même si elle n’est
qu’une apparence, une pure surface d’images réfléchies
masquant le vide : le poème idéal ne s’achève pas 
dans l’écriture mais dans l’esprit de celui qui le lit.
C’est dans cet échange, ces transmutations successives
que peut se glisser la poésie : les lecteurs sont
parfois autant poètes que les auteurs.

***

138 pages

10 € en version papier ou 4,50 € en téléchargement 

A commander ici: Lien 

*** 


sous le pin parasol,
vu souvent ses dessous
jamais son dessus

 


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 09:42


premier froid
une pensée fugace
pour les piafs

premier froid
un premier frisson
pour la frileuse

premier froid
porter la fourrure
pas pour frimer

premier froid
pas foutu de fermer
la porte fenêtre

premier froid
pourquoi faut il souffrir
pour être ferme


premier froid
peut-être fait elle
un petit feu


premier froid
en profiter pour faire
un pot au feu

premier froid
pourquoi les femmes enfants
sont les plus fortes
 

premier froid
supporter la fumée
du poêle à fioul

 

premier froid
pas prêt de finir
de planter le figuier


dernier froid
repenser aux reflets du port
de Portofino


assise4_2_.gif


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 15:49

 

La dentelle est au corps des femmes
Ce que la gentillesse est aux relations
Ce que les larmes sont à l’émotion
Les frissons à la séduction
Le drapeau blanc à la reddition
Ou l’icône à l’adoration…
Et sous certaines conditions
Ce que la poudre est au canon
Et l’orbite à l’attraction
Mais hélas aussi dit on
Ce que la peau est au saucisson
Ou les perles aux cochons...


 


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 10:26

 

  ce
  petit
  arbre à
  qui je fais
  de l’ombre
 ne m’en
  fe
  ra
  ja
  m
  ais
___________________________________________

 


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 14:26

Un nouveau recueil de Dominique Chipot.

"Lors d'un voyage au Japon en 1904, Paul-Louis Couchoud a étudié les règles du haïku. Dès son retour en France, il a incité ses amis à en écrire et, en juillet 1905, avec deux d'entre eux, il est parti sur une péniche de Paris à La Charité-sur-Loire, tel un poète voyageur japonais.
L'auteur vous invite à porter un regard nouveau sur cette plaquette...."

Très intéressant par le sujet, mais aussi par les infos et les conseils éclairés apportés par Dominique.

Lien: http://dominiquechipot.fr/haikus/essais/couchoud.html

 


Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 15:43

 

y a quoi
sous sa robe à pois ?
des kigos en trop

y a quoi
sous sa robe à fleurs ?
sa fleur

y a quoi
sous sa burka noire ?
un corps blanc

y a quoi
sous la moitiée nue
son jardin secret

y a quoi
sous son air narquois ?
sa vision de moi
...

 

Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article