Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 11:46


Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 18:07

matin d'automne
même sans les bruyères en fleurs
on serait bien

 



matin d'automne
des feuilles vertes et jaunes
Pablo a onze ans




Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 14:51



sol sanglant
des fleurs de soie
en souvenir d'eux


Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 17:03


le thé Oolong
dans le céladon
reflets de jade



Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 15:58







son histoire
un peu triste
son sourire

 métro de Londres
d'autres regards vides ici
mêmes yeux las


Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 15:54


soleil couchant
l'impression d'être Monet


un monde flottant
entre soleil levant
et couchant



Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 07:45




Tate modern
dégusté deux cappuccinos
et un Rothko


un Rothko enfermé
s'évade un instant
avec moi



Tate modern
deux jolies brunes
devant un Picasso


croisé sur l'escalator
un parfum de fraise

le vent
sous sa robe
la vue



Repost 0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 15:05
Non mais!
 

Nespresso attaque ChacunSonCafe ("expresso en liberté") en justice !

What else ?

ça (Lien vers le site)




Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 09:33



au café Indiana
la serveuse blonde allume 
les bougies


à l'Indiana Bastille
toutes les serveuses blondes
en terrasse


les serveuses
en noir dans le soir
plus blondes

après deux blondes
début de l'"Happy hours"


place rouge
une blonde amoureuse
d'un mojito



Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 11:59


dans le métro
elle dit "moi aussi"
à son portable



Aveux dans le métro
entre deux regards
l'un plus vrai


silence
les deux amoureux s'envoient
des SMS

dans la foule des mots
trop longtemps refoulés


dans le métro
la fille au téléphone
nous parle d’amour


dans le métro
des frisotis inconnus
sous mes lèvres


ascension
sur l'escalier roulant
son jeans moulant




Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article