Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:50

deux corps nus liés
au pied de deux vélos
d’homme


Maguelone…
ses seins naturels
dans du synthétique

 


Méditerranée…
l’horizon sans surface
mer et ciel face à face

peinture à l’eau de mer
du bleu ciel sur du bleu marine


plage de Maguelone
une dame ronde et lisse
sur les galets


halte de l’étang :
deux Tadornes de Bélon
entre deux mondes

 

 

 plage de Maguelone
aller d’un demi tour
du sable à la lune

plage naturiste
la dame timide
garde son string


sans bruit sans vagues
des corps dans la brume
sans queues ni têtes



les fesses fermées
les seins ensablés
seule l’effluve blonde



croisant un vélo
malgré la vitesse
l’odeur du cyclo

 

Maguelone
plus personne à l’ombre
du vieux tamaris

 

rires d’enfants
les vagues chatouillent aussi
le ciel

 

les yeux glissants
sur les corps huilés
des gens âgés

    

 

deux dames en juin
avec un bronzage d’aout :
réchauffement

 

peaux nues solaires
les corps stockent le désir
pour la nuit

 

 

 

Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 11:38

soleil de juin
déjà levé  
l’oiseau joyeux

dit « Je suis là »

jamais ce jour de joie
ne sera rejoué

 


 

"C’est le déclin du jour,
et je me souviens du nombre infini de jours
que j’ai vu mourir ainsi…"

 

Pier Paolo Pasolini

 

 

 

Repost 0
Published by André - dans Tanka
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 14:49

P1080314s

Le vrai nom est Crinum.

 

 

 

Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 11:24

en regardant bien
on voit…


Savoir voir, savoir écouter, savoir goûter, savoir caresser, savoir respirer… savoir vivre, savoir dire…


La poésie, quelle qu’en soit la forme, c’est très peu de mots; mais ces mots là n’ont pas de fin et donc l’interprétation est infinie et indéfinie.


« Mieux vaut les choses inachevées » P.Sollers


assise8_1_.gif

En découvrant cette "poésie brève de l'instant", on peut s’interroger (entre autre !) sur la forme. Et bien, outre que ces vermisseaux minimalistes n’osent pas se  parer de majuscules, l’absence de ponctuation permet plus de liberté dans la lecture et dans l’ouverture du haïku ou senryû : un certain flou, plusieurs sens (pourquoi pas cinq ?!).
On peut aussi visualiser les choses dans un certain désordre : en poésie et surtout en peinture on appelle ça « la lecture tabulaire » (opposée à la linéaire) : on perçoit des parties d’une scène (ou du texte) et le cerveau reconstitue une vision d’ensemble subjective... une impression quoi...  

 

« La ponctuation est un cache sexe qui sert à dissimuler les parties honteuses de la littérature. » Picasso

 

Mais aussi, parfois, des points de suspension provoquent l’effraction, l’évasion : il faut aller vite, on a mille choses à dire à partager, on invite à développer à prolonger davantage l’impression première.

« A constater ce dont l’esprit se contente,

on mesure l’étendue de sa perte. » Hegel

 

*

Tant de poèmes sur tout et si peu de poésie
Tant de poésie partout et si peu de poètes

 *

  Flaubert disait (Correspondance): "sentir, penser, écrire".
Pour le haïku : alléger le "penser".

  *

Pour les règles strictes, ne nous privons pas du plaisir de la transgression! 

  

   

 

Repost 0
Published by André - dans Règles floues
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 11:00

au jardin des plantes
fleurs et femmes fleuries

robe d’été

 

en regardant bien
on la voit dans ses seins…
sa vraie naissance

 

   


fête de la musique
le joggeur l’écoute seul
dans ses écouteurs

 

fête
les couleurs du couchant
sur ses cheveux blancs



Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 10:59

l’ombre du nuage
sur la page du carnet
début de haïku

 

 

 

Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 10:07

fleurs ouvertes
un petit rosier sauvage
même pas de nom

le rosier caché
fleuri pour personne
pour le plaisir

 assise4_2_.gif

 

les roses s’ouvrent
et se regardent

son parfum en vase clos
sa couleur privée de fan

de mémoire de roses
elles n’ont jamais vu un jardinier

 
rose sein
la couleur et la douceur
avant le soleil


Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 08:12

P1080264s.jpg

P1080265s.jpg
toute retournée
après s'être fait
polliniser

les turbans du lys
enroulés sur sa tête

turbans.jpg

 

Repost 0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 08:04

P1080222.jpg

Repost 0
Published by André - dans Provence
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 18:18

P1080252s.jpg

 presque plus doux
les pétales des pivoines
que la peau cachée



Le pinceau chargé de pensées printanières
Rêve d’éclore en fleurs au point du jour.
Chu Ta (1626-1705)

Repost 0