Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 18:02


L’espace d’un instant
un quart d’arc en ciel
fractionne les deux


DSCN3438a.jpg (41737 octets)

Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 11:50

bar

 nuit pâle
vue du bar dans la vitre sale 
le petit jour

nuit sans fin
les deux miroirs multiplient
verres et regards

fin de nuit
dernier verre
d’un jour sans fin


lueur de l’aube
d’une nuit passée à boire
où est-elle

seuls avec les autres
dans la glace du comptoir
on s’évite

au coin de ses lèvres
le bout rouge crée l’atmosphère
coin fumeur

regards lointains
derrière la glace du comptoir
on fait ses contes

deux yeux brillants
dans la glace du comptoir
brûlants derrières

fomenté par les serveurs
soulèvement de chaises
sur les tables

Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 11:39


toutes ces étoiles
n’ont pas sa lumière
nuit sans elle


la lumière de l’une
éteint celle des autres
nuit sans elles

toutes ces étoiles
détaillées faute de toit
nuits sans tunes

étoile filante
manque toujours la même
nuit sans elle


Dans mon rêve
je m’endords dans ses bras
en rêvant  

Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
2 août 2006 3 02 /08 /août /2006 14:14




plage de Maguelone
les mobiles de la sculpture
pendantes aussi



Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 12:15

Chemin d'arrivée à la maison en Haute-Provence....
Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article
30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 10:14

Festival d’Avignon
La fillette embrasse pour de vrai  
la fausse fée

enlacés
vu de loin on dirait nous
Festival d’Avignon

devant le palais sans papes
deux fées japonaises passent

mort de trac
le jeune acteur me regarde
Festival d’Avignon

scène d’amour
ses yeux au loin dans les miens
 Festival d’Avignon

air d’accordéon
la mamé gitane
joue ridée de rire

Dans le passage entre la place de l’horloge et le parvis du palais des papes une gitane de plus 80 ans joue (très bien) et chante en espagnol toute la journée (40°c !); elle rie tout le temps, elle est formidable, c’est elle la reine en Avignon.





Repost 0
Published by André - dans haiku-senryu
commenter cet article