Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 18:05

septembre
elle remet d’abord
le haut

Maguelone…
ses seins naturels
dans du synthétique

vent de fraicheur
le naturiste enfile
un textile

iceberg
un bout de son sein blanc
émerge


monde fluctuant…
ses seins dans l’eau
deux fois plus gros


si elle en avait un
ça serait du 90 C

presqu’aussi beau
qu’une goutte d’eau
son nombril diamant

l’un brillant l’autre noir
deux soleils sur son corps

tas de bois flotté
passe le monsieur chauve
et la dame lisse


sa peau si bronzée
son maillot noir invisible

... étés passés…
deux dames avec leurs premiers strings
du début

leurs seins depuis
ont rajeunis

fin du monde
s’allongent l’ombre et l’espace
entre les corps

 

Partager cet article

Repost 0
Published by André - dans senryû
commenter cet article

commentaires