Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:24


Dépêche de l’AFP* :
Le bruit court que, sur le modèle de la taxe carbone, on pourrait capitaliser les mots économisés dans les poèmes brefs avec la possibilité de pouvoir les réutiliser dans des haïkus dépassant les 17 syllabes réglementaires du protocole de Tokyo.
Le parti des vers a fait savoir qu’il trouvait cette mesure intéressante. En revanche le parti radical, dans un très bref communiqué, s’oppose à ces quotas et à ce qu’il considère comme "une pollution de l’environnement du haïku" ;  il annonce, "pour couper court aux rumeurs", qu’il continuera à œuvrer, sans vers et contre tout, pour la diminution des émissions de haïku à effet de manches.

*Agence France Poésie 

Partager cet article

Repost 0
Published by André - dans Règles floues
commenter cet article

commentaires