Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 08:39


J'habite une forêt profonde
Les glycines poussent chaque année un peu plus
Nulle préoccupation mondaine ne m'atteint
Parfois un bûcheron chante
Je recouds ma robe de moine au soleil
Je lis des poèmes à la lumière de la lune
Je voudrais dire aux hommes
Que pour être heureux peu de choses sont nécessaires.

... 

l'automne se termine
qui pourrait comprendre
ma mélancolie
      
Eizo Ryokan 

  1758-1831
 



Croître pour croître c'est l'idéologie du cancer!

 


Partager cet article

Repost 0
Published by André - dans Divers
commenter cet article

commentaires

telos 02/01/2012 19:24


le premier est aussi paisible qu'un texte de Thoreau


si peu..le bonheur est en soi

André 02/01/2012 11:03


Je nous souhaite de trouver toujours autant de poésie dans ton art de la terre... :-)

Emmanuel 02/01/2012 10:38


belle année à toi!