Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 11:18

terrasse en hiver
en entrée chaude
un soleil primeur
*
haïku sur mon carnet
j’attends un instant
le correcteur
*
à l'hôpital
son sourire finit
ses phrases tristes
*
son dernier plaisir :
voir passer les dames
pas le temps
*
son cache nez cachant sa bouche
nez à nez avec ses yeux bleus
*
flip flap flip flap 
flaques après flaques
la lune floue
*
instantané:
un bus passe
sur la vitre
nous deux
*
si longtemps avant
ce sentiment du printemps
peut sembler fou
*
un petit bouton blanc
dans le grand champ d’amandiers
elles arrivent
*
à la médiathèque
les yeux se lèvent des revues
à sa vue
envisageant son devant
dévisageant son derrière
*
théâtre de rue
les yeux de la Rom l’émeuvent
ça vaut une pièce
*
entre deux
une femme parle à son chien
comme à un homme
*
aux siens
son décolleté
rend justice
*
en orbite
autour de ses seins :
des yeux tout ronds
*
bombe à réaction
son passage suscite
des érections
*
ce soir télé
ou feu de cheminée…
mets l'autre chêne
*
vertige
dernier verre de vin
à la verticale
*
le thé éventé
la cérémonie ratée
fait des athées
*
aimez vous:
les uns les autres 
vous aimeront
*
Saint Valentin
lui dire à nouveau deux mots
comme à une nouvelle
*
soleil couchant
terre et ciel dans la brume
s’aquarellent
*
sur le premier rayon
un chant d’oiseau perché
dans la lumière
*
dans mon rêve
des femmes me prennent
pour un loukoum
*
l’arrivée du jour
nuit
aux amants nocturnes
*
son amant
la mante religieuse
le fragmente
*
elle ne ment pas
simplement elle fragmente
la vérité
*
mieux vaut en rire
des fragments de tristesse
dans ses éclats de rire
*
clochard céleste
on lève les yeux au ciel 
devant sa sébile
*
taches noires:
mes yeux l'ont vu les premiers
la vieillesse
*
rangeant de vieilles photos :
- maintenant c’est à nous 
d’être vieux

Partager cet article

Repost 0
Published by André
commenter cet article

commentaires