Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 09:45

quelle chaleur
on traine dans les étoiles
jusqu’à plus d’heures

 

voleur de parfum
le Mistral emporte avec lui
celui du jasmin

 

souper sous la lune
la pipistrelle volette
entre les rires


chapelle oubliée
seule la psalmodie
du ruisseau


route de nuit
la pleine lune en face
plein phare

 

le vieux village
les gens restent jeunes
pour son âge


village endormi
la vue de deux fesses
le réveillent

 

de plus en plus chaud
les cigales chantent
de plus en plus haut

 

 

Immobile et nu
dans l’eau froide du ruisseau
la grenouille aussi

 

 

tous deux nus dans l’eau
les yeux dans les yeux
de la grenouille




 

Partager cet article

Repost 0
Published by André
commenter cet article

commentaires